Recherche avancée

Suivez-nous sur Facebook
 

Les cinémas polonais et tchèque

Date(s) : Le jeudi
- 30 avril 2020
- 7,14,28 mai 2020
- 4,11,18,25 juin 2020

Horaire : De 10h00 - 12h00

Lieu : Salle RVB à BXL --- Plans des auditoires de Bruxelles

Prix : 120 €

Code d'activité : 6376

Formateur : Lecomte O

Comment s'inscrire ? Description :

Après la mort de Staline en 1953, l’esthétique imposée du réalisme socialiste commence lentement - et provisoirement - à s’effriter. En Pologne, Un homme sur la voie d’Andrzej Munk remet en cause l’idée d’une vérité unique. La trilogie de Wajda (Génération, Kanal, Cendres et diamants) témoigne aussi d’une évolution vers plus de liberté d’expression tout comme les courts-métrages de Polanski ou Le noeud coulant de Wojciech Has. Entre 1963 et 1969, c’est au tour de la Nouvelle Vague tchèque de déferler sur les écrans avec L’as de pique ou Les amours d’une blonde de Milos Forman, Les petites marguerites de Vera Chytilova, Trains étroitement surveillés de Jiri Menzel… La « normalisation » mettra un terme brutal à ce cinéma à visage humain, trop humain aux yeux du pouvoir.