Recherche avancée

Suivez-nous sur Facebook
 

Nos boissons ont une histoire culturelle et gourmette - Module 2

Date(s) : Le mardi
- 4,11,18 février 2020
- 3,10,17,24 mars 2020

Horaire : De 14h00 - 16h00

Lieu : Salle RVB à BXL --- Plans des auditoires de Bruxelles

Prix : 90 €

Code d'activité : 6322

Formateur : Lacroix G

Comment s'inscrire ? Description :

Thé, café, chocolat, bière ou cervoise, vin rouge ou blanc, clairet ou moelleux, champagne ou ratafia, eau, limonade, alcool… Les boissons ont toujours suscité les questions et les passions. De tout temps et dans toutes les religions, elles ont été l’enjeu de vénérations et de tabous, de respect ou d’infamie. Les boissons ont également servi de moteur à des mutations sociologiques importantes. Quand les tavernes se sont-elles diversifiées en cafés, brasseries, bistros, maisons de chocolat, salons de thé ? Nous visiterons les mondes bigarrés et tumultueux des modes, des courants économiques, des prescriptions sanitaires, des découvertes scientifiques, des préceptes religieux, des traditions. Nous pénétrerons la sociologie des boissons, au fil de l’histoire dont nous pratiquons les traces quotidiennement, dont nous poursuivons le récit. Mais qu’est-ce donc qui fait le goût de l’eau, du vin, de la bière, du whisky, des sodas, des limonades, des alcools de grain ou de moût, du cidre, du thé, du café, du chocolat : la recette, la tradition et le savoir-faire, la mode, ou tout à la fois ? Parce que personne ne boit pour seulement étancher sa soif.

Cycle 1 : De la Mésopotamie aux nouveaux mondes, Une histoire sacrée et profane du vin

Stupeur et émerveillement en Mésopotamie il y a 5 000 ans : un moût de raisin peut pourrir lamentablement ou fermenter spontanément et donner une boisson très étrange, bien attrayante, et dont les effets ne manquent pas de charme. Dont les excès, eux, peuvent quelque peu modifier notre comportement et notre vision du monde.

La vinification restera bien mystérieuse et aléatoire jusqu’aux découvertes de Louis Pasteur. Or l’inexplicable est souvent attribué au sacré, avant la pensée philosophique du XVIIIe siècle et le positivisme du XIXe siècle en Occident.

Le vin est associé aux cultes dans l’Antiquité assyrienne et méditerranéenne, dans la Bible et le christianisme. Il est de tout temps un élément de socialisation, un marqueur culturel, un enjeu commercial et un art de vivre.

Nous examinerons son histoire sacrée et profane, son importance dans la culture occidentale, de l’Antiquité jusqu’à nos jours, époque de remises en questions, de développements scientifiques, de retour au terroir, de normes européennes, de marketing mondialisé, à l’heure du développement de la production et des marchés dans les nouveaux mondes.

Cycle 2 : Thé, café, chocolat, Bière, eau, alcools...

La bière, de la cervoise au « pain liquide »
La folle aventure de l’eau minérale
Les tribulations du thé en Europe occidentale
Le café, sombre et séduisant comme l’Orient
Le chocolat, l’aliment qui se boit
L’alcool, les limonades, les sodas